Mot-clé - Chambéry

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 21 mai 2010

Install Party

Bon,

Demain on y va pi à la ville.

Signé : Marmottux

Votre ordinateur est lent, vieux ? Vous avez peur des virus informatiques ? Vous aimeriez installer des logiciels mais ne savez pas lesquels choisir. Vous souhaitez avoir plus d'informations sur Linux ou sur les logiciels libres ou vous aimeriez tout simplement tester Linux ? Vous souhaitez franchir le pas et installer Linux ? Venez nous rencontrer avec votre ordinateur !

Durant toute cette journée, des bénévoles seront présents pour vous aider à installer la distribution Ubuntu sur votre ordinateur fixe ou portable. Vous pourrez profiter de leur expérience pour faire vos premiers pas avec le système GNU/Linux en douceur, ou pour trouver des réponses à vos questions.

L'annonce officielle chez Alpinux

jeudi 25 mars 2010

Aurélie

Qui a vu Aurélie ?

Sos enfants disparus considère sa disparition comme inquiétante. (Avis de recherche)

Le Dauphiné rapporte l'inquiétude de la famille saintjeannaise : "Toute une famille de Saint-Jean-de-Maurienne est dans l'angoisse depuis qu'Aurélie, 14 ans, a disparu du foyer chambérien où elle venait d'être admise"

En cas d'informations, contactez le 116 000

<Edit du 26 mars > L'avis de recherche a disparu du site SOS enfants disparus </Edit>

jeudi 9 juillet 2009

Paradis du compostage

composteur du Paradis

Installation, inauguration du composteur collectif dans la résidence du Paradis.

Merci Chambéry-métropole[1]

Notes

[1] la page sur le compostage

dimanche 28 juin 2009

Dominique Dord ne lirait-il plus le Dauphiné libéré ?

Le p'tit Démocrate de Chambéry dévoile, demain lundi, un courriel ou le député maire d'Aix-les-Bains Dominique Dord, ignore 17 jours après l'élection européenne que Malika Benarab Attou a été élue députée européenne en Savoie.

http://leptitdemocratechambery.over-blog.com/article-33187189.html

lundi 22 juin 2009

Prêt à embarquer pour le Burkina Faso ?

Lafi Bala

Festival LAFI BALA à Chambéry

du 25 au 28 juin 2009 - Esplanade de l'Europe / Carré Curial

Plus d'infos : 04 57 36 62 14 - lafibala@neuf.fr - www.lafibala.com

lundi 30 mars 2009

Non à la fermeture de classes d'adaptations

Les CLasses d'ADaptation (CLAD) de Chambéry et de Cognin sont menacées.

Un collectif s'est formé pour les défendre. Il a mis en place une pétition qui a déjà réuni plus de 500 signatures. Ce collectif édite un blog très vivant : Mobilisation CLAD 73

Capture d'écran blog clad.blog.free.fr

Dans un de leurs documents ils présentent le contexte :

La CLasse d'ADaptation (CLAD) de l'école élémentaire Jean Jaurès à Chambéry est sur le point de fermer. Il ne reste aujourd'hui plus que 2 CLAD sur la Savoie. Celle de Jean-Jaurès est la dernière classe semi-ouverte destinée aux élèves en difficultés de CP-CE1 conçue pour accueillir les élèves en difficulté de tout le bassin Chambérien. Un fonctionnement qui a pourtant fait ses preuves en 6 ans.

(...)

Cette CLAD est l'opportunité pour ces enfants d'appréhender l'école différemment en apprenant à surmonter leurs difficultés grâce à un enseignement et un accompagnement « adapté et quotidien ». Elle donne plus de temps que les autres aux enfants pour qu'ils puissent de nouveau, un peu plus tard, s'intégrer dans un grand groupe et être en capacité d'entrer dans les apprentissages scolaires classiques. À ce jour, la fragilité de ces enfants ne leur permet pas encore de se retrouver face à une classe de 25 ou 30 élèves, et nous sommes conscients que leur chances de réussir seraient faibles dans un système scolaire traditionnel. Plus encore lorsqu'on sait que 14 postes d'enseignants seront supprimés en Savoie, et que l'on attend 190 élèves supplémentaires à la rentrée 2009.

La suppression brutale de celle classe serait donc dramatique pour eux.

Les nouvelles lois sur l'intégration et la suppression de la carte scolaire ont a priori été établies pour permettre l'intégration de tous les enfants dans une école proche de leur domicile. Cependant ces lois impliquent aussi une implication d'être intégré, alors que ce n'est ni le choix de ces enfants ni celui de leur famille.

Les mesures compensatoires évoquées ne nous satisfont pas. Comment nos enfants pourront-ils s'en sortir avec seulement 2h d'aide personnalisée et une prise en charge ponctuelle de 2 à 3h hebdomadaires par un enseignant spécialisé ? Comment cela peut-il remplacer une présence et un suivi quotidien ? Ces enfants sont juste plus fragiles et ont besoin de plus de temps pour s'adapter au système scolaire.

Leur combat est déjà relayé :

Dans les médias :

  • Vie nouvelle
  • Dauphiné libéré
  • France 3
  • TV8 mont-Blanc

mercredi 4 février 2009

Non à la suppression de postes dans l'Éducation nationale

Motion présentée par les enseignants et les parents d’élèves FCPE

Le Conseil d’Administration du collège Côte Rousse, réuni le lundi 2 février 2009, rejette la proposition de répartition de la dotation Horaire Globale 2009-2010.

Ses membres contestent le volume global insuffisant de cette dotation ainsi que la répartition entre postes définitifs et Heures Supplémentaires qui va immanquablement créer des difficultés de fonctionnement au collège.

La baisse prévue des effectifs d’élèves dans l’établissement pour la rentrée 2009 et la fermeture programmée de plusieurs classes ne sauraient justifier la suppression de 7,5 postes de professeurs : toutes les matières sont touchées, à commencer par le français. D’autre part, en terme d’encadrement éducatif, deux autres postes sont fortement menacés : une conseillère principale d’éducation et une documentaliste.

Voir le texte de la motion adoptée par le conseil d'administration (au format pdf, 1 page, 108 Ko)

dimanche 18 janvier 2009

Rencontres régionales de la jeunesse

Hier se tenait à Chambéry une des rencontres régionales de la jeunesse

RRJ

Une intention louable, une mobilisation assez large de structures intervenant dans le domaine de la jeunesse (Service jeunesse, syndicat lycéen, Unis Cités, AFEV, la main à la pâte, centres sociaux, ...j'en oublie !) près de 100 personnes selon les organisateurs.

Mais on bout du compte peu de jeunes et des questions parfois un rien "décalées" :
Comment aider les jeunes à payer leur carte de transport ? Mis en parallèle de l'opération pour aller à Val d'Isère à 1€ ...

Ou des remarques "interrogeantes"[1] :
"Faut arrêter de parler de politique. La politique c'est fini ça. Nous, c'est pas ça qu'on veut. Faut faire des choses qui servent."

Notes

[1] Katia Philippe - Conseillère déléguée à la jeunesse - « On entend souvent que les politiques s'occupent de la jeunesse. Moi, je compte sur chaque jeune pour que ce soit la jeunesse qui s'occupe de politique »