mardi 6 novembre 2012

La réponse de Jean-Marc Ayrault à la Cour des comptes sur le Lyon-Turin

La réponse du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, au référé de la Cour des comptes sur le Lyon-Turin :

<<
Capture_reponse-refere_JMA.png[1]
>>

Projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin :

Note

[1] En conclusion, je souhaite rappeler que l'action du Gouvemement dans la conduite de ce projet s'inscrit dans le cadre d'engagements internationaux qui ont été récemment renouvelés et contribue pleinement à la dynamique de notre relation bilatérale avec l'Italie dont l'ancienneté et l'importance revêtent un intérêt stratégique pour notre pays et à l'échelle européenne.

dimanche 1 janvier 2012

Le Danemark prend la présidence de l'Union européenne

Qu'est-ce qu'une présidence de l'UE ?

La présidence du Conseil est assurée par rotation pour six mois par les Etats membres de l'Union européenne. Au cours des six premiers mois de 2012, c'est le Danemark qui, pour la septième fois, conduira les travaux de ces pays. Cette présidence tournante signifie que chaque pays a la possibilité, dans une certaine mesure, d'influer sur l'ordre du jour de l'UE. Elle dynamise aussi la coopération européenne et renforce l'ancrage de l'UE dans chacun des Etats membres.

la suite à lire ici

vendredi 23 septembre 2011

Comment on dit retraite en allemand ?

C'est une bonne idée de décréter la convergence avec les allemands. Ils seront contents d'apprendre que le premier ministre français souhaite qu'ils puissent partir dès 62 ans (à terme) à la retraite à taux plein.

Pourquoi la convergence serait-elle réservée au pire et pas au meilleur ?

vendredi 1 juillet 2011

La Pologne prend la présidence du conseil de l'Union européenne

Comme d'habitude un beau logo :

Logo présidence polonaise du conseil de l'Union européenne

et un site internet dédié : pl2011.eu

Mais au fait, c'est quoi le conseil de l'Union européenne ? -> la réponse sur le site Europa : http://europa.eu/about-eu/institutions-bodies/council-eu/index_fr.htm

dimanche 2 janvier 2011

La Hongrie prend la présidence du conseil de l'Union européenne

Logo présidence hongroise UE

Présidence hongroise du conseil de l'Union européenne

vendredi 14 mai 2010

Traité de Maastricht

Vu au Quai d'Orsay pour la journée de l'Europe :

Maastricht[1]

Notes

[1] Photo by Luc, licence CC

dimanche 28 juin 2009

Dominique Dord ne lirait-il plus le Dauphiné libéré ?

Le p'tit Démocrate de Chambéry dévoile, demain lundi, un courriel ou le député maire d'Aix-les-Bains Dominique Dord, ignore 17 jours après l'élection européenne que Malika Benarab Attou a été élue députée européenne en Savoie.

http://leptitdemocratechambery.over-blog.com/article-33187189.html

dimanche 21 juin 2009

Internet omniprésent

L'internet est devenu un outil omniprésent dans le domaine du commerce, de l'éducation, des services sociaux et de l'interaction sociale quotidienne.

Actuellement, l'internet est tellement utilisé et son taux de pénétration est si élevé, en particulier dans les pays développés comme ceux de l'Union européenne, qu'il est devenu une ressource essentielle et que toute interruption de service importante pourrait avoir des conséquences désastreuses sur la société et l'économie. De nombreuses entreprises ont fondé leur modèle économique sur l'hypothèse d'une connexion à l'internet disponible pratiquement en permanence. En outre, nombreux sont les services publics et financiers dont l'activité repose désormais sur l'internet à un point tel que l'accès des citoyens à leurs services essentiels serait gravement perturbé si une interruption importante de service devait survenir.

à lire dans :
Communication de la Commission au Parlement Européen et au Conseil - La gouvernance de l'internet : les prochaines étapes (format pdf 10 pages 53,7 Ko)

dimanche 7 juin 2009

De vieux loups étiques en décousent pour des poulets déjà morts

Le matin, la voiture tourne dans la savane. Les animaux soit-disant en liberté trainent leur ennui le long de la route, les plus dangereux d'entre eux sont pourtant bien séparés derrières des fossés, des grilles, des fils électriques, des câbles en acier et des grilles bien solides. Un éléphant pousse un pseudo ballon en tôle et son « clong » de bidon sonne comme un tocsin. Plus loin quelques hyènes silencieuses se protègent du soleil. Le rhinocéros se lève paresseusement, se rassoit aussitôt, il change de fesse. La boucle « savane » se termine, au loin quelques gnous paissent l'herbe rase.

De l'autre coté du mur, l'agriculture intensive laboure et arrose. Bien à l'écart des touristes qui se croient en Afrique, protégés par les hautes grilles, les tracteurs aux roues énormes, passent et repassent au loin dans la poussière. La production ne connait pas de dimanche.

Plus tard, l'animation pour les touristes bat son plein. On va donner à manger aux loups. Les enfants se précipitent, les loups accourent habitués. Quand les quelques mots d'explication s'arrêtent, l'excitation est palpable. La soigneuse est à la manoeuvre et tout le monde assiste, sous le crépitement des flashs, au repas des loups. Cet animal farouche chasse habituellement en meute, mais là on ne voit que le spectacle affligeant de quelques vieux loups étiques qui en décousent pour des carcasses de poulets déjà morts.

Les loups

Un peu avant, les lions n'avaient fait qu'une bouchée de leur gouter. Le lion « dominant » mettant à l'écart d'un simple rugissement le vieux lion fatigué pour lui voler son petit morceau de viande. À peine troublé par cette péripétie, il retourne ensuite à sa lionne favorite nous explique le soigneur.

Juste à coté, des lycaons, cet animal bizarre dont on se sait s'il est plutôt hyènes, plutôt loup ou beaucoup chien, les lycaons donc, se serreront la ceinture aujourd'hui. La livraison n'est pas arrivée. Ce sera donc jour de jeûne.

A l'autre bout du parc, des otaries rieuses éclaboussent tout le monde. Elles ont eut plein de harengs, leur plat préféré. Elles jouent, batifolent et pendant quelques instants les familles attroupées ont un beau sourire collectif.

A la fin de la journée, les touristes fourbus regagnent leurs pénates. Demain, il faudra se lever tôt pour aller travailler.

La passerelle qui surplombe les lions, les lycaons, les otaries et les loups est déserte. Le manège reprendra dimanche prochain.

vendredi 5 juin 2009

L’Europe compte sur vous le 7 juin prochain.

  • Dernier message[1] de Vincent Peillon[2] [3]avant le vote :

Vincent Peillon

Cher(e)s camarades, Cher(e)s ami(e)s,

Nous sommes désormais dans la dernière ligne droite sur le chemin qui nous mène au scrutin de dimanche. Il nous faut donc plus que jamais continuer à travailler, continuer à lutter.

Lutter pour promouvoir le projet de progrès qui est le nôtre : celui d’une Europe intégrée, sociale, verte, juste, qui tire tout le monde vers le haut, d’une Europe-puissance capable de relancer face à la crise.

Lutter pour dénoncer les impostures d’une droite française et européenne qui cherche à se parer de vertus qu’elle n’a pas et à fuir ses responsabilités en évitant le débat. Non, la droite, ce n’est pas la régulation des marchés financiers, ce n’est pas la justice sociale, ce n’est pas la lutte contre les paradis fiscaux. Non, la droite, ce n’est pas l’Europe-puissance qui protège, mais bel et bien l’Europe des puissants qui menace.

Lutter aussi et enfin contre nos deux ennemies que sont la dispersion à gauche et l’abstention. Il serait incompréhensible que le peuple de gauche ne soit pas aussi visible dans les urnes de juin, qu’il l’a été dans les rues de janvier, de mars et de mai.

Un sondage n’a jamais été un vote. Notre force à nous, ce ne sont pas les Bouygues, Lagardère ou Bolloré qui vont s’évertuer à nous faire croire qu’il ne sert à rien de se déplacer dimanche prochain. Notre force à nous, la gauche, c’est vous, militants et citoyens, qui savez que tout est encore entre vos mains.

L’Europe compte sur vous le 7 juin prochain.

Notes

[1] à lire aussi sur ps73.fr

[2] tête de liste du Parti socialiste pour le Sud-Est

[3] Photo by partisocialiste, licence CC

- page 1 de 2