Mot-clé - politique

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 27 mars 2011

Robert Gardette élu conseiller général du canton de La Ravoire

Robert Gardette est élu conseiller général et Marie-Christine Lopez suppléante !
Ça peut le faire et ça l'a fait ![1]

Notes

[1] C'est un "Yes we can" savoyard

dimanche 30 janvier 2011

À quoi rêvent les jeunes ?

Ticket "À quoi rêvent les jeunes  ?" sur fond de libération

Olivier Ferrand[1] modérait ce matin une table ronde des états généraux du renouveau organisé par Libération et Marianne à Grenoble consacrée à la jeunesse. Autour de lui, Bruno Palier, Caroline de Haas[2], Azwaw Djebara[3], Stéphane Boujnah[4] et René Silvestre[5].

Un débat intéressant devant un public d'une cinquantaine de personnes attentives. René Silvestre commence par ironiser pour évoquer la prétendue absence de grand dessein de la jeunesse : « DSK, c’est comme l’ami Ricoré ». Il insiste sur le fait nouveau selon lui que pour la première fois la nouvelle génération n'aura pas une vie meilleure que celle de ses parents. Il développe le fait que sa génération (celle du papy-boum) a, pour se faire une belle vie et sans rien construire, volé "à la tire" les ressources de ses enfants : "J'ai volé mes enfants et mes petits enfants".

Le débat s'engage sur cette note pessimiste.

Caroline de Haas lui succède sur le même mode enflammé et militant pour s'indigner de la stigmatisation des jeunes et des femmes. Elle présente "Vie de Meuf" et se réjouit du nombre de connexion sur le site.

Azwaw Djebara intervient ensuite et conclut en appelant, comme Olivier Ferrand qui voit dans cette "crise de l'avenir" une caractéristique particulière de la période, à redonner "le progrès comme perspective".

Après quelques prises de paroles dans la salle où seule une enseignante sort du lot par le caractère réactionnaire de ses propos : "y font plus rien, y passent leur temps à tchatter et twitter et en perdent le goût d'apprendre", Stéphane Boujnah répond à la question " À quoi rêvent les jeunes ?" par une série de verbes : Les jeunes rêvent ...

  1. d'aimer
  2. d'habiter
  3. d'étudier
  4. de créer
  5. de participer
  6. d'influencer / décider
  7. de voyager

Je suis pour ma part, étonné que ce débat sur la question de la jeunesse ait été une discussion autant centrée sur la question économique. La politique se résumerait-elle aux modalités de gestion des inégalités économiques ? Même la question de l'école, de l'université - question forcément récurrente dès qu'il s'agit de parler (pour eux) des jeunes - a été abordé principalement sous l'angle des coûts ou des bénéfices économiques escomptés. Je ne suis pas sûr, que les émeutes de 2005 aient été des manifestations économiques, mais je suis certain que la déclaration d'état d'urgence, a, elle, accrédité la thèse d'une jeunesse dangereuse dont il faudrait se protéger.

Notes

[1] Président de Terra Nova

[2] Porte parole de "Osez le féminisme"

[3] vice-président de l'UNEF

[4] banquier (sa bio), président de "En temps réel", c'est aussi un des fondateurs de SOS racisme

[5] fondateur de l'Étudiant

mardi 21 décembre 2010

La loi SRU a 10 ans

Recommandé par Thierry Repentin :

«Il faudra augmenter les pénalités» in Libé du 20 décembre 2010

Et "La France doit-elle construire plus de logements sociaux ?" (à voir ici) dans Le Monde du 14 décembre

jeudi 4 novembre 2010

Épître de Jean-Marie Bockel à ns

<<

... je veux vous le dire, Monsieur le Président, votre parole est attendue par tous les enfants de la République et sur tout le territoire. La jeunesse a besoin d’une identification positive et je gage que votre volontarisme sera pour eux un repère, une énergie transformatrice.

>>

Conclusion du "Rapport à Monsieur le Président de la République La Prévention de la Délinquance des Jeunes Jean-Marie Bockel, Secrétaire d’Etat à la Justice" à lire : http://www.elysee.fr/president/root/bank_objects/Rapport-Bockel-_La_prevention_de_la_delinquance-des-jeunes.pdf[1] (format pdf, 94p. 776 Ko)

[2]

Notes

[1] Question subsidiaire, quand on est président on est root ?

[2] vu sur le site de na !

dimanche 6 juin 2010

Bravo Marie-Noëlle Battistel

La nouvelle députée de la quatrième circonscription de l'Isère : Marie-Noëlle Battistel

Marie-Noëlle Battistel

Marie-Noëlle Battistel : 58,38 %

samedi 29 mai 2010

Care

Nous souhaitons aller vers une société du bien-être, vers une société de croissance saine, sélective et durable qui permette à la fois de sortir du cercle vicieux de la mal-croissance et arde garantir une vie meilleure, pour chacun.

à lire le texte "nouveau modèle économique, social et écologique"[1] et à surfer la page du PS sur "le conseil national de la convention nouveau modèle de développement"

Notes

[1] format pdf, 25 pages, 157 Ko

lundi 24 mai 2010

" L'éducation nationale face à l'objectif de la réussite... "

Le rapport de la Cour des comptes à lire !

Format pdf, 216 pages, 873 Ko sur le site de la Cour des comptes

Extraits :

Un modèle inadapté

Alors que le code de l’éducation, dès son premier article, affirme que « le service public d'éducation est conçu et organisé en fonction des élèves», ce postulat ne se vérifie pas dans les faits. Dans son organisation actuelle, l’enseignement scolaire reste encore principalement fondé sur un modèle qui était adapté à une période où seule une minorité d’une classe d’âge - 20% en 1970 - suivait tout le parcours de l’enseignement scolaire et obtenait le baccalauréat. Il tend, de ce fait, à privilégier les élèves sans difficultés particulières, c’est-à-dire ceux qui seront bacheliers à la sortie du système scolaire et poursuivront des études supérieures, soit seulement un peu plus de la moitié de chaque classe d’âge.

(...)

Les limites des réformes successives

Tributaire d’une organisation inadaptée aux nouveaux enjeux éducatifs, l’enseignement scolaire n’a pas su réellement intégrer les missions de suivi et d’aide des élèves. Ceci explique que, malgré des réformes multiples, une part importante d’entre eux, souvent issus de milieux sociaux défavorisés, reste exclue de la réussite.

En définitive, c’est moins en raison des réformes ministérielles que grâce à l’implication personnelle des enseignants et des autres agents de l’éducation nationale que les politiques éducatives peuvent aujourd’hui se concrétiser au plus près des besoins des élèves. C’est le recours à l’imagination et aux bonnes volontés, ainsi qu’éventuellement à un aménagement parfois peu réglementaire du service des enseignants, qui permet au système scolaire de fonctionner en dépit de ses contraintes et de ses rigidités. Cet état de fait démontre le dévouement remarquable des acteurs de l’enseignement scolaire, mais il révèle également une faiblesse majeure du système éducatif : la réussite d’un élève dépend en partie de l’établissement où il est affecté et des enseignants qui le prennent en charge, ce qui constitue un puissant facteur d’inégalité.

mardi 23 mars 2010

Résultats du second tour des élections régionales 2010 à Saint-Jean-de-Maurienne

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 5 196
Abstentions 2 744 52,81
Votants 2 452 47,19
Blancs ou nuls 75 1,44 3,06
Exprimés 2 377 45,75 96,94


Liste conduite par Voix % Exprimés
M. Jean-Jack QUEYRANNE (LUG) [1] 1 197 50,36
Mme Françoise GROSSETETE (LMAJ) 852 35,84
M. Bruno GOLLNISCH (LFN) 328 13,80

[1]

Source : ministère de l'intérieur (http://elections.interieur.gouv.fr/082/073/073248.html)

Notes

[1] Gni ?! lug

lundi 22 mars 2010

Les résultats du second tour des élections régionales en Rhône-Alpes

Remplace le widget du Monde.fr

Le "widget" du Monde rendait la page invalide selon les critères du W3C. Je l'ai donc remplacé par une simple image. À quand une insertion de flash valide ?

dimanche 21 mars 2010

A voté

Carte d'électeur second tour

- page 1 de 7