Mot-clé - socialiste

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 29 novembre 2010

Lisons "Centre Presse"

Bandeau Centre Presse

<<
J’ai longuement réfléchi et beaucoup consulté. Le moment est venu d’avancer dans la clarté et la simplicité : ma réponse est oui.
>>

in http://www.centre-presse.fr/article-133840-segolene-royal-candidate-aux-primaires-socialistes.html

samedi 29 mai 2010

Care

Nous souhaitons aller vers une société du bien-être, vers une société de croissance saine, sélective et durable qui permette à la fois de sortir du cercle vicieux de la mal-croissance et arde garantir une vie meilleure, pour chacun.

à lire le texte "nouveau modèle économique, social et écologique"[1] et à surfer la page du PS sur "le conseil national de la convention nouveau modèle de développement"

Notes

[1] format pdf, 25 pages, 157 Ko

samedi 6 mars 2010

Vive l'école publique, gratuite, laïque et républicaine

Nombre de poste ouverts au concours dans l'Éducation nationale de 2009 à 2010 = -1,75% [1]

Nombre de poste ouverts au concours dans le privé de 2009 à 2010 = + 121,44 %

à lire sur le net la question orale au Sénat d'Alain Fauconnier :
Alain Fauconnier[2]

Question écrite n° 11828 de M. Alain Fauconnier (Aveyron - SOC)

* publiée dans le JO Sénat du 28/01/2010 - page 166

M. Alain Fauconnier attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur le nombre de postes ouverts aux concours externes du privé (CAFEP-CAPES) en 2010. Alors même que les mesures à l'encontre de l'enseignement public se multiplient et que la loi de finances pour 2010 prévoit la suppression de 16.000 postes à la rentrée, on apprend en effet que le nombre de postes ouverts aux concours externes du privé est multiplié par deux. Ainsi, pour l'enseignement public, le nombre de postes au CAPES et à l'agrégation externe demeure largement inférieur à celui des départs en retraite, tandis que le nombre de postes proposés pour le privé passe de 569 (pour l'année 2009) à 1.260 (pour l'année 2010). Ce déséquilibre est donc aussi singulier que flagrant dans certaines disciplines, comme les lettres modernes, avec 40 postes en moins au concours du public et 126 postes en plus pour le privé ; ou l'anglais, avec 42 postes en moins dans le public et 52 postes en plus dans le privé ! Il lui demande ainsi quelles sont les intentions, les buts ou les motifs, avoués ou non, mais incompréhensibles en tous cas, qui poussent le Gouvernement à avantager l'enseignement privé au détriment de l'enseignement public.

Notes

[1] (de 5095 CAPES en 2009 à 5006 en 2010)

[2] photo d'Alain Fauconnier sur le site du Sénat : www.senat.fr

samedi 17 octobre 2009

Université d'automne du Parti socialiste en Savoie

L’université d’automne 2009 du PS en Savoie

Jean Jacques Queyranne à l'université d'automne du PS en Savoie[1]

Quelques bons mots :

  • "Le développement durable est la meilleure réponse à la question du mieux vivre ensemble" Michel Destot[2]
  • "Une société plus dure avec les plus faibles" Pierre Moscovici[3]
  • "Au delà du droit d'inventaire, le devoir d'inventer" Razzy Hammadi[4]

Notes

[1] Jean-Jacques Queyranne (son blog) à l'université d'automne du PS en Savoie ; Photo by ePitre licence cc

[2] son blog

[3] son blog

[4] son blog

vendredi 2 octobre 2009

Les résultats de la consultation des militants socialistes en Savoie

Logo_PS

Les résultats de la consultation du 1er octobre

(Résultats exprimés sur la base de 75% des bulletins dépouillés au niveau national[1], sur l'intégralité des bulletins en Savoie)

PARTICIPATION
  • 92 310 votants (sur la base de 75 % de votes dépouillés) 46% de participation prévisionnelle
  • //en Savoie // 269 votants soit 43,60 % de participation
PRIMAIRES OUVERTES

•1.1 « Etes-vous favorables à la désignation du candidat(e) des socialistes par des primaires ouvertes aux citoyens qui souhaitent le changement en 2012 et veulent participer à la victoire de la gauche? »

  • POUR : 67.91 % | CONTRE : 26.19 % | ABST : 5.89 %
  • //en Savoie // POUR : 70,63% | CONTRE : 22,30% | ABST : 5,58% | Nul 1,49%

•1-2 : Donnez vous mandat au Bureau National pour organiser ensemble avec les formations de gauche qui le souhaitent de telles primaires dans le cadre d’un rassemblement politique et sur la base d’une plate- forme commune ?

  • POUR : 69.94 % | CONTRE : 21.84 % | ABST : 8.21 %
  • //en Savoie // POUR : 71,75% | CONTRE : 20,07% | ABST : 6,69% | Nul 1,49%
NON CUMUL DES MANDATS

•2-1 : Etes-vous favorables, comme étape vers le mandat parlementaire unique, à l’impossibilité de cumuler, sans attendre le vote d’une loi, dès les prochains renouvellements un mandat de parlementaire avec une présidence d’exécutif local ou la participation à un exécutif ?

  • POUR : 71.90 % | CONTRE : 20.69 % | ABST : 7.41 %
  • //en Savoie // POUR : 65,80% | CONTRE : 24,54% | ABST : 8,55% | Nul 1,12%

•2-2 : Êtes-vous favorables à limiter à trois les mandats successifs des présidents d’exécutifs locaux (Maires, Présidents de Conseil Général, de Conseil Régional, et d’Intercommunalité) ?

  • POUR : 75.41 % | CONTRE : 18.38 % | ABST : 6.21 %
  • //en Savoie // POUR : 77,32% | CONTRE : 16,73% | ABST : 3,72% | Nul 2,23%
LA PARITÉ, LES DIVERSITÉS, LES OUTREMERS ET LE RENOUVELLEMENT GÉNÉRATIONNEL

•3-1 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité totale dans toutes les instances du Parti (locales et nationales) ? »

  • POUR : 70.88 % | CONTRE : 19.38 % | ABST : 9.75 %
  • //en Savoie // POUR : 66,91% | CONTRE : 22,68% | ABST : 9,67% | Nul 0,74%

•3-2 : Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité dans les candidatures pour les élections législatives de 2012 ?

  • POUR : 71.67 % | CONTRE : 18.87 % | ABST : 9.48 %
  • //en Savoie // POUR : 68,77% | CONTRE : 17,84% | ABST : 12,64% | Nul 0,74%

•3-3 : Donnez-vous mandat au Bureau National pour fixer, pour chaque élection, des objectifs de renouvellement contribuant à une meilleure représentation des diversités de la société française, et pour cela, en réservant si nécessaire, des circonscriptions électorales ?

  • POUR : 60.90 % | CONTRE : 26.29 % | ABST : 12.81 %
  • //en Savoie // POUR : 57,62% | CONTRE : 26,39% | ABST : 14,13% | Nul 1,86%
DÉMOCRATIE INTERNE

•4-1: Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts des règles nouvelles permettant d’ouvrir largement notre parti aux hommes et aux femmes de gauche en réduisant les obstacles à leur adhésion (adhésion directe, adhésion à des sections thématiques, montant des cotisations, modalité d’accueil, adhésion sur Internet…)?

  • POUR : 73.89 % | CONTRE : 17.42 % |
  • //en Savoie // POUR : 77,70% | CONTRE : 13,75% | ABST : 8,55% | Nul 0,00%

•4-2 : Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts, des règles de démocratie interne permettant d’améliorer l’efficacité de nos Congrès et de choisir nos dirigeants en cohérence avec nos orientations politiques ?

  • POUR : 77.82 % | CONTRE : 13.18 % | ABST : 9.00 %
  • //en Savoie // POUR : 77,32% | CONTRE : 10,04% | ABST : 11,90% | Nul 0,74%
RÈGLES D’ÉTHIQUE

•5.1: Etes-vous favorables à la création dans notre parti d’une autorité indépendante et incontestée, chargée de faire respecter les règles d’éthique et de droit s’imposant à tous les adhérents du Parti Socialiste, disposant des moyens de les faire respecter et tranchant en dernier ressort toute question en rapport avec la violation de nos règles communes ?

  • POUR : 80.33 % | CONTRE : 10.48 % | ABST : 9.20 %
  • //en Savoie // POUR : 85,13% | CONTRE : 7,06% | ABST : 6,69% | Nul 1,12%

•5.2: Approuvez-vous la mise en œuvre dans les scrutins internes de notre parti, de nouveaux mécanismes, inspirés des règles et des moyens de la République, garantissant la sincérité et la fiabilité de nos votes ?

  • POUR : 86.88% | CONTRE : 5.48% | ABST : 7.64 %
  • //en Savoie // POUR : 88,85% | CONTRE : 4,09% | ABST : 6,69% | Nul 0,37%

Notes

[1] résultats à lire sur le site du PS : les-resultats-de-la-consultation

lundi 6 juillet 2009

Les Socialistes savoyards demandent « de la cohérence et de la transparence au gouvernement » au sujet du redécoupage électoral.

Notre département, selon les projets du gouvernement, se verrait attribuer une quatrième circonscription législative. Ce découpage électoral est indispensable compte tenu de l'évolution de la population depuis le découpage de 1986. Toutefois, la fédération du Parti socialiste exprime plusieurs réserves. La nouvelle circonscription réunirait les cantons de Cognin, de Chambéry, du Chatelard, de Saint-Alban-Leysse, de Saint-Pierre-d'Albigny et de Grésy-sur-Isère, et serait la plus peuplée de la Savoie.

Sur le fond, nous sommes surpris par la géographie saugrenue de ce projet. Le découpage proposé, notamment dans la Combe de Savoie, n'est cohérent, ni avec les bassins de vie des Savoyards, ni avec le découpage par territoire que le Conseil général a promu depuis le 6 juin 2003. De plus, alors que l'un des buts de ce découpage aurait pu être de rééquilibrer le nombre d'habitants par circonscription, l'écart de population entre la plus peuplée et la moins peuplée du département ne passe que de 33,6 % à 22,6 % (chiffres INSEE 2006).

Nous considérons notamment qu'il est possible de respecter l'unité du territoire d'Albertville-Ugine, en maintenant le canton de Grésy-sur-Isère dans la deuxième circonscription, et de réduire les écarts de population par l'intégration du canton de Saint-Pierre-d'Albigny à la troisième circonscription.

Sur la forme, nous réclamons davantage de transparence. Cette question ne doit pas être traitée sans concertation publique, ni réduite à des aspects politiciens. C'est un indicateur de santé démocratique, qui régit la façon dont les citoyens exercent leur souveraineté à travers les députés qu'ils élisent.

samedi 27 juin 2009

Épître de Martine

mardi 23 juin 2009

Najat Vallaud-Belkacem, dimanche à Chambéry

Najat Vallaud-Belkacem

Débat[1] participatif :

après les européennes : l'avenir, la rénovation, les primaires, ...

Dimanche 28 juin, de 13h à 15h, au centre social des Combes.

Notes

[1] La Fédération, informée de cette initiative, et soucieuse de conserver au sein de notre Parti un esprit d’ouverture et d’échanges, vous transmet l’invitation.

vendredi 19 juin 2009

Pour des primaires ouvertes et populaires

Pour des primaires ouvertes et populaires titre "Terra Nova". Ce billet présente le rapport de la commission, intitulé « Pour des primaires ouvertes et populaires » remis hier soir à Martine Aubry.

L'introduction de ce rapport est sévère :

Nous, socialistes, sommes désormais au pied du mur.

Nous n’avons toujours pas surmonté notre inaptitude à gagner l’élection présidentielle. Un seul président, sous la Veme République, est issu de nos rangs, contre cinq pour les conservateurs. En 2012, vingt-quatre ans se seront écoulés depuis notre dernière victoire présidentielle.

Notre vie partisane donne aux Français un triste spectacle. Divisions. Indécision. Archaïsmes. Le changement, la modernité, l’avenir : ces talismans qui faisaient notre force ont changé de camp.

Aucune des fonctions vitales (production d'idées nouvelles, opposition au pouvoir, mobilisation électorale) que devrait assumer le parti n’est plus correctement exercée.

Notre projet est dépassé. Certes, le problème n’est pas que français : toute la social-démocratie européenne cherche à renouveler sa matrice idéologique. Mais notre contribution à la rénovation intellectuelle de la gauche européenne a été jusqu’ici, pour manier l’euphémisme, modeste.

Le leadership n’est toujours pas tranché. Nous cherchons encore un successeur à Lionel Jospin, presque 10 ans après son départ. Aucun leader « naturel » ne s’est imposé et nos institutions ne permettent pas de choisir entre nos nombreux talents – au contraire, elles les broient.

Les alliances sont en friche. Ouverture vers le Modem ou vers la gauche de la gauche ? Nous sommes paralysés. Nous n’arrivons même plus à dialoguer avec nos amis naturels de la « gauche plurielle ». Nous nous recroquevillons sur nous-mêmes.

Le tableau est noir mais il est lucide.

L'envoi est plus enthousiasmant :

Nous pouvons rapidement nous remettre en dynamique. Cela ne tient qu’à nous.

Comment ?

Le plus important, c’est de bien sûr s’atteler, enfin, à définir la vision de la société que nous voulons rebâtir, car nous ne sommes pas des gestionnaires seulement capables d'offrir des services à des morceaux de la population. Nous avons un imaginaire, des rêves, et des valeurs extraordinaires à déployer sous les yeux des Français, pour entraîner notre grand pays vers d'autres chemins.

Notre projet ne pourra venir que d'une collaboration active avec les Français, avec des retrouvailles sur le terrain, dans une relation de confiance restaurée par la fabrication du projet avec eux.

Les Primaires Populaires est ce projet politique permettant d'associer les Français et le peuple de gauche à la fabrication de notre projet, en même temps qu'au choix du futur Président de la République qui le portera.

La conclusion tentante :

Projet, choix du candidat, alliances : tout est lié. Ne les dissocions pas. Utilisons la primaire comme déclencheur d'un formidable espoir populaire pour réussir ces trois exercices à la fois.

Utilisons aussi la primaire comme un moyen de moderniser de fond en comble notre parti, dans ses pratiques et ses comportements. Pour aller vers un parti de masse et utiliser vraiment, pour la première fois dans une élection nationale, notre exceptionnel potentiel militant.

Utilisons enfin la primaire comme outil pour réorganiser l’architecture de la gauche. Notre tendance à la fragmentation doit être combattue. Créons à partir de la primaire les liens institutionnels qui permettront de donner à notre diversité intellectuelle et partisane sa pleine efficacité électorale.

dimanche 14 juin 2009

Épître d'Arnaud à Edwy

La "Lettre à ces socialistes qui nous désespèrent" d'Edwy Plenel sur mediapart fait le buzz sur le net. Elle n'est malheureusement pas proposée librement au téléchargement mais il est facile de trouver des sites qui lui assure une large diffusion (ici ou ).

Edwy Plenel appelait dans sa conclusion une réponse. C'est Arnaud Montebourg qui si colle :

Lettre d'un socialiste qui espère, par Arnaud Montebourg ( à lire sur médiapart.fr)

extraits :

Notre pays est en voie d'appauvrissement, en voie de déclassement international aussi. Nous aurons à affronter des montagnes de dettes, un Etat social très délabré, une montée importante de la violence dans la société et contre la société.

Les problèmes environnementaux surdétermineront le temps passant toutes les autres politiques. Le social et l'environnemental au lieu d'être présentés en opposition sont en vérité les deux versants d'une même montagne à gravir. Ils devront donc être mariés et la bataille culturelle pour une société dans laquelle les êtres humains se donnent la main, s'entraident pour vivre mieux, plutôt qu'une société qui magnifierait leur égoïsme, a commencé. Les enjeux environnementaux sont un formidable levier pour la gagner.

Les révisions politiques que nous auront à faire seront donc déchirantes :

Il faudra certainement en rabattre sur notre naïveté internationaliste qui a fait l'alpha et l'omega de nos choix en faveur d'une mondialisation qui ne pouvait pas être la nôtre.

Il faudra assumer l'idée que les comportements individualistes devront être corrigés, découragés dans une société qui a besoin d'une nouvelle raison de vivre ensemble.

Il faudra imaginer des processus nouveaux, efficaces, pragmatiques pour contenir la montée de la violence dans la société et protéger les citoyens.

Il faudra imaginer, face au gouvernement autoritaire et bonapartiste, une solution démocratique nouvelle, un chemin démocratique différent et nouveau qui ne pourra pas être la fascination que nous avons eue pour la Ve République, c'est le projet de VIe République.

Il faudra regarder en face ce qu'est devenu notre idéal social broyé par sa bureaucratisation et inventer de nouvelles formes de protections sociales pour mieux asseoir leur force symbolique et politique dans la société.

- page 1 de 2