Mot-clé - liberté

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 12 août 2011

Stand Your ground

Vu chez vinvin, il trouve ça jouissif, moi je comprends pas tout mais je trouve ça plutôt inquiétant. Certes l'attitude des vigiles est "so british" mais sur le fond, il me semble que pour certains responsables de la sécurité il parait légitime de ne pas laisser photographier un immeuble ?

vendredi 1 juillet 2011

Épître d'Avaaz à ns : sauvons internet

Nous vous appelons à retirer immédiatement le projet de décret qui permettrait au gouvernement d'être juge et partie pour définir les contenus en ligne et les services de l'internet auxquels nous pouvons accéder. Ce décret disproportionné menace nos droits et nos libertés démocratiques ainsi que la liberté d'expression garantie par la Constitution française.

Signer la pétition : ici

Le site d'Avaaz :

samedi 6 novembre 2010

La police baillonne "Vive le Tibet libre"

# Manifestant baillonné par la police lors de son arrestation pour avoir crié "Vive le Tibet libre"

Image extraite de la vidéo ci dessous :

Vive le Tibet libre.

à lire sur Le Post : La démocratie en France fait de grands pas… vers le modèle chinois.

vendredi 18 juin 2010

Transvalquad

Valloire va accueillir le vendredi 25, le samedi 26 et le dimanche 27 juin 2010, les quadeurs à la recherche de parcours insolites.

Officiellement l’organisateur de la Transvalquad (Thierry Jacob) ne prévoit que 2 « circuits » : rando patrimoine (visite des 16 hameaux de la commune), de rando gastronomique (de fermes en fermes pour déguster les spécialités locales), sur des parcours ouverts probablement à la circulation publique (les 2 parcours ont fait l'objet de déclarations en préfecture).

Mais parallèlement, les quadeurs sont invités à circuler librement au cours de "randos libres" « où vous pourrez vous évader à plus de 2700m d’altitude ». Il est également prévu des essais de véhicules, dans des "zones dédiées", pour des essais constructeurs de 2x25 quads, sans que la préfecture ne soit informée de où et comment ils se tiendront. L'ouverture de telles zones dans le cadre d'une manifestation motorisée est pourtant soumise à autorisation...

Il est fortement probable que cette circulation « libre » sortira des voies ouvertes à la circulation publique.

En parallèle, les mêmes organisateurs créent cette année, au même endroit et les mêmes jours, la Transval Moto. Là encore, les services de l'Etat ne sont pas informés. Nos associations les ont alertés et se réservent le droit de donner toutes les suites juridiques nécessaires. Il semble en effet manifeste que les organisateurs aient "saucissonné" les activités qu'ils proposent de manière à passer sous le seuil de participants les obligeants à instruire en préfecture une plus exigeante demande d'autorisation !

Par ailleurs, de plus en plus de propriétaires privés s’opposent au passage des quads sur leurs terrains.

Pour que cette opposition au passage des quads soit respectée, il est nécessaire que des volontaires nombreux, calmes mais déterminés soient présents sur les lieux afin de concrétiser l’opposition à la circulation : nous nous retrouverons, munis de mandats des propriétaires, pour un sitting sur ces sites.

Les associations FRAPNA Savoie, Vivre en Maurienne, Mountain Wilderness, Valloire Nature et Avenir et le Comité régional de la FFCAM vous invitent à participer à cette présence sur le terrain.

Chaque adhérent est invité à venir sur les lieux !

samedi 5 juin 2010

Brice Hortefeux coupable

Le jugement rendu par la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris :

Au nom du peuple français

(...)

Hortefeux coupable

La jugement en entier :

Hortefeux coupable p1a15

à télécharger[1]

La publication judiciaire à laquelle doit s'astreindre Brice Hortefeux:

"Par jugement du 4 juin 2010, le tribunal de grande instance de PARIS (17ème chambre correctionnelle-chambre de la presse), saisi de poursuites engagées par le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples (MRAP) contre M. Brice HORTEFEUX du chef d'injures publiques envers un groupe de personnes a raison de leur origine, à la suite de propos tenus lors du "Campus de l'UMP", le 5 septembre 2010[2] à Seignosse dans les Landes, après après avoir réqualifié les faits en contravention d'injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine, en l'espèce, les personnes d'origine arabe, a condamné M. Brice HORTEFEUX à la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe[3], a alloué la somme à de 2 000 euros au MRAP à titre de dommages et intérêts, outre une indemnité au titre de ses frais de procès, et a ordonné la publication du présent communiqué judiciaire aux fins d'information du public".

Notes

[1] au format pdf, 15 pages, 977 Ko

[2] moi j'aurais dit 2009 !!?

[3] tout le texte original est en gras !

mercredi 12 mai 2010

Le palmarès des Big Brother Awards France

A lire : les gagnants 2010

mercredi 10 juin 2009

Hadopi, acte III, scène 2

Le Conseil constitutionnel, gardien des droits et libertés constitutionnellement garantis, a jugé que plusieurs des dispositions de ces articles[1] 5 et 11 n'étaient pas conformes à la Constitution :

16. Considérant que les pouvoirs de sanction institués par les dispositions critiquées habilitent la commission de protection des droits, qui n'est pas une juridiction, à restreindre ou à empêcher l'accès à internet de titulaires d'abonnement ainsi que des personnes qu'ils en font bénéficier ; que la compétence reconnue à cette autorité administrative n'est pas limitée à une catégorie particulière de personnes mais s'étend à la totalité de la population ; que ses pouvoirs peuvent conduire à restreindre l'exercice, par toute personne, de son droit de s'exprimer et de communiquer librement, notamment depuis son domicile ; que, dans ces conditions, eu égard à la nature de la liberté garantie par l'article 11 de la Déclaration de 1789, le législateur ne pouvait, quelles que soient les garanties encadrant le prononcé des sanctions, confier de tels pouvoirs à une autorité administrative dans le but de protéger les droits des titulaires du droit d'auteur et de droits voisins ;

17. Considérant, en outre, qu'en vertu de l'article 9 de la Déclaration de 1789, tout homme est présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable ; qu'il en résulte qu'en principe le législateur ne saurait instituer de présomption de culpabilité en matière répressive

à lire en ligne : Décision n° 2009-580 DC du 10 juin 2009 ou au format pdf (14 pages, 48 Ko), ou le communiqué de presse.

Notes

[1] de la loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet dite Hadopi

samedi 16 mai 2009

La vie 2.0 selon la CNIL

à lire[1] dans le dossier de presse[2] présentant le rapport annuel[3] de la commission nationale informatique et liberté (CNIL) Rapport 2008 CNIL

Bienvenue dans la vie 2.0[4]

Tout à l’heure, Bénédicte et moi partons pour Amsterdam pour passer le pont du 8 mai. Au départ, elle voulait partir à Rome, mais j’ai pu lui faire visiter cette ville sur Streetview ; on a donc trouvé sur Internet un tour des Pays-Bas clés en mains. Quelle chance que les publicités du web correspondent autant à nos envies ! Il est même prévu de passer une nuit à Rotterdam, où nous pourrons aller au Baja Beach Club : il paraît que leurs clients VIP se font implanter des puces RFID Verichip ! C’est quand même honteux un truc pareil !

Je termine ma journée de travail, enfin le week-end ! Arrivé dans le métro, je valide donc mon passe Navigo Découverte anonyme et me voici dans les couloirs du métro à Charles de Gaulle Etoile, où je me retrouve nez à nez avec cet écran rectangulaire de Métrobus actuellement éteint. Il y a encore peu il diffusait des films et ses caméras comptaient le nombre de personnes qui visualisent la pub. Son module Bluetooth, devait aussi faire biper mon téléphone pour lui envoyer la publicité mais il n’a pas encore été activé. Il paraît que la CNIL a demandé qu’on recueille mon consentement préalable. Ça sera du coup moins gênant au quotidien.

Aïe, j’ai oublié mon tout nouveau passeport biométrique à la maison. Retour à la maison en vélib, ça sera plus court. Je prends mon Vélib grâce à mon passe Navigo ! A présent, il ne me reste plus d’autre choix que d’aller à l’aéroport en voiture. Que demander de plus : mon système de guidage GPS me donne l’information sur le trafic pour éviter les embouteillages ; et comme je conduis peu, j’ai souscrit à l’offre Happy Drive sur internet qui me permet de bénéficier d’un tarif sur-mesure grâce à l’installation d’un boîtier GPS dans ma voiture.

Arrivé à l’aéroport, Bénédicte n’est pas là ! Grâce à Latitude, qui sait à tout instant où elle se trouve avec son accord, je la localise sur mon iPhone. En l’attendant, je scrute en Bluetooth si d’autres utilisateurs d’Aka-Aki sont présents. Je « socialise » aussi avec Bluenity, le réseau social d’Air France-KLM pour découvrir les autres voyageurs présents sur mon vol et partager des bons plans avec eux. On pourrait peut-être se rencontrer pour boire un verre à l’aéroport en attendant l’avion ?

Voilà enfin Bénédicte ! Comme nous sommes des voyageurs fréquents, Air France nous a proposé le « smart boarding ». C’est un embarquement automatisé et notre identité est contrôlée grâce à notre empreinte digitale. Pratique, non ?

Il ne reste plus qu’à faire la queue pour passer le contrôle de sécurité. Lors de mon dernier voyage à Londres, je suis passé dans un « body scanner », un dispositif d’imagerie qui m’a examiné sous toutes les coutures pour voir si je portais des objets interdits sous mes vêtements…Cela arrivera sans doute bientôt en France aussi.

Désolé mais je dois maintenant vous quitter car l’équipage vient de demander qu’on éteigne tous les équipements électroniques pour le décollage. Les airs restent encore un des seuls endroits où on est déconnecté. Dès mon arrivée, c’est promis, je vous donne des nouvelles et je vous envoie mes premières photos d’Amsterdam via mon profil Facebook.

Notes

[1] La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique est autorisée sous réserve de l'ajout de façon claire et lisible de la source (http://www.cnil.fr ) et de la mention "Droits réservés". (in Info éditeur)

[2] format pdf, 37 pages, 329Ko

[3] format pdf, 129 pages 1,4Mo

[4] source (http://www.cnil.fr ) "Droits réservés".

jeudi 25 décembre 2008

Frontières

La notice de la PAF publiée par Le Monde

notice_paf.jpg[1]

Merci à Val de ce joli cadeau de Noël !

  • Trois philosophes interpellés à Roissy après l'expulsion d'un sans-papiers << à lire dans Le Monde
  • Les philosophes, les sans-papiers et l’aéronef << ou dans Libé

Notes

[1] à télécharger en cliquant dessus (format pdf, 1 page, 838 Ko)